Sandman (Gaiman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sandman.

Sandman
SĂ©rie
Image illustrative de l’article Sandman (Gaiman)

Auteur Neil Gaiman
Mike Dringenberg
Sam Kieth
Scénario Neil Gaiman
Dessin Dave McKean
Sam Kieth
Mike Dringenberg
Malcolm Jones III
Kelley Jones
Jill Thompson
Marc Hempel
Michael Zulli
Charles Vess
Yoshitaka Amano, etc.
Genre(s) Fantastique

Personnages principaux Éternels

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue originale Anglais britannique
Éditeur Version originale : Vertigo
Version française : Le TĂ©mĂ©raire, Delcourt, Panini, Urban Comics
PremiĂšre publication VO :
VF :
Nb. d’albums 11 + hors-sĂ©rie[Combien ?]

Sandman (en anglais : [saːndmɑn] ou [ˈsĂŠndmĂŠn][1] Écouter « le marchand de sable Â») est une sĂ©rie de romans graphiques fantastique anglo-amĂ©ricaine d'environ 2 000 pages crĂ©Ă©e et Ă©crite par Neil Gaiman de 1989 Ă  1996 (bien que d'autres tomes hors-sĂ©rie soient parus ultĂ©rieurement) et traduite en français dans les annĂ©es 2000. La conception graphique des couvertures de chaque Ă©pisode est de Dave McKean, un vieil ami de Gaiman. Le dessin a Ă©tĂ© confiĂ© Ă  un artiste diffĂ©rent pour chaque Ă©pisode, confĂ©rant ainsi de nombreux visages aux protagonistes de la sĂ©rie.

Sandman se dĂ©marque des romans graphiques amĂ©ricains traditionnels par ses thĂ©matiques oniriques et son traitement bien moins manichĂ©en des personnages que d'habitude : le protagoniste Dream, le marchand de sable, Ă©tant lui-mĂȘme l'antithĂšse d'un superhĂ©ros malgrĂ© sa quasi omnipotence en tant que maĂźtre des rĂȘves. Sandman est le seul comic-book Ă  avoir gagnĂ© le prix World Fantasy pour Songe d'une nuit d'Ă©tĂ©[2]. et un des rares Ă  figurer sur la liste de best sellers du New York Times. Sandman est aussi connu pour sa popularitĂ© hors de la sphĂšre habituelle du lectorat de comics, notamment chez le public fĂ©minin[3]. Norman Mailer a dĂ©crit la sĂ©rie comme « une bande-dessinĂ©e pour intellectuels Â»[4].

Pour célébrer le vingt-cinquiÚme anniversaire de Sandman, Neil Gaiman a écrit une nouvelle histoire impliquant la bataille qui avait totalement épuisé Dream avant le début de l'histoire originale. Dessinée par J. H. Williams III, Ouverture raconte l'aventure de Dream avant Préludes et Nocturnes, une histoire à peine évoquée jusque-là.

Style[modifier | modifier le code]

Sandman est une sĂ©rie de contes parfois trĂšs diffĂ©rents les uns des autres, qui ont pour seul Ă©lĂ©ment commun un ou plusieurs membres des Éternels, des concepts de la conscience humaine et animale, incarnations anthropomorphiques du Destin, de la Mort, du RĂȘve, de la Destruction, du DĂ©sespoir, du DĂ©sir et du DĂ©lire. Dream, le RĂȘve, est le personnage principal. Les contes de Sandman ont Ă©tĂ© dĂ©crits par Neil Gaiman comme Ă©tant dĂ©libĂ©rĂ©ment oniriques. Bien que nombre de contes se produisent dans les États-Unis ou dans l'Angleterre des annĂ©es 1990 avec des protagonistes humains, mortels et apparemment « normaux Â», Gaiman se rĂ©approprie des Ă©lĂ©ments de diffĂ©rentes mythologies (nordique[a], celte[b], arabe[c], grecque[d], Ă©gyptienne[e] romaine[f], chrĂ©tienne[g], russe[h], aborigĂšne[i], japonaise[j]) et met en scĂšne de nombreux personnages ou crĂ©atures historiques et mythologiques et ce, aussi bien dans leurs Ă©poques respectives qu'Ă  l'Ă©poque actuelle. Les superhĂ©ros, passage presque obligĂ© pour une sĂ©rie publiĂ©e chez DC Comics font seulement dans Sandman quelques apparitions anecdotiques en forme de clin d'Ɠil de l'auteur Ă  sa maison d'Ă©dition. L'univers de Sandman conserve tout au long de la sĂ©rie des caractĂšres trĂšs gothiques, en commençant d'une maniĂšre trĂšs sombre dans PrĂ©ludes et Nocturnes puis en s'allĂ©geant avec des dĂ©tours dans le conte de fĂ©e historique, populaire ou imaginaire, versant allĂšgrement dans le fantastique, le merveilleux et la tragĂ©die.

Résumé global[modifier | modifier le code]

Les Éternels existent depuis que le monde est monde et remplissent leur office dans leurs royaumes respectifs. Vers le XVIIe siĂšcle, Destruction dĂ©cide d'abandonner ses fonctions, pour que les cycles de crĂ©ation et de destruction se dĂ©roulent sans son influence. Il fait en sorte que personne ne puisse prendre sa place, et, aprĂšs avoir rĂ©uni la « famille Â» des Éternels pour leur faire part de sa dĂ©cision, prend le large et part vagabonder sans vĂ©ritable but. Cette dĂ©cision est une premiĂšre dans l'Histoire et va mettre en branle une sĂ©rie d'Ă©vĂšnements vers la fin du XXe siĂšcle mettant en scĂšne son frĂšre aĂźnĂ©, Dream, qui au contraire de Destruction, prend son rĂŽle de Gardien des RĂȘves trĂšs au sĂ©rieux. La saga Sandman est partagĂ©e entre des albums narrant les aventures de Dream et des Éternels (PrĂ©ludes et Nocturnes, La Saison des brumes, Vies brĂšves, Les Bienveillantes, VeillĂ©e mortuaire, etc.) et des albums incluant d'autres arcs de narrations mettant en scĂšne diffĂ©rents personnages (La Maison de poupĂ©e, Domaine du rĂȘve, Jouons Ă  ĂȘtre toi, Fables et rĂ©flexions, Au bout des mondes, Nuits Ă©ternelles, etc.) dans lesquels les Éternels ne font souvent que des apparitions brĂšves, mais toujours dĂ©cisives.

Dream / MorphĂ©e, le MaĂźtre des RĂȘves, est emprisonnĂ© de 1916 Ă  1988 par un occultiste qui espĂšre que Dream lui accorde l'immortalitĂ© contre sa propre libertĂ©. Dream est pendant ces 72 ans inflexible et parvient finalement Ă  s'Ă©chapper. AprĂšs s'ĂȘtre vengĂ©, il revient dans son Royaume des RĂȘves Ă  l'abandon et en pleine dĂ©liquescence, et, bien que son emprisonnement prolongĂ© l'ait durement Ă©prouvĂ©, il parvient Ă  le ramener Ă  son ordre sĂ©culaire et Ă  remplir Ă  nouveau ses fonctions. (voir PrĂ©ludes et Nocturnes). Sa famille exerce aussi une influence sur lui : la dĂ©cision de Destruction l'a troublĂ© mais il a dĂ©cidĂ© de le chasser de ses pensĂ©es, tandis que DĂ©sir et DĂ©sespoir ne cessent de le dĂ©fier et de comploter afin de provoquer sa chute. Seul Death et Delirium lui viennent vĂ©ritablement en aide.

Ensuite, son passĂ© le rattrape. Dans La Saison des brumes, il est forcĂ© de retourner aux Enfers pour y rĂ©cupĂ©rer Nada, l'une de ses anciennes compagnes qui l'avait quittĂ© et s'Ă©tait suicidĂ©e et qu'il avait condamnĂ© aux Enfers. Son fils, OrphĂ©e, dĂ©chiquetĂ© par les Bacchantes aprĂšs avoir essayĂ© de ramener sa jeune Ă©pouse Eurydice sans l'aide de son pĂšre qui refusa de lui venir en aide, lui demande de l'achever. Il accĂšde finalement Ă  sa requĂȘte dans Vies brĂšves. Mais les Bienveillantes, les trois EumĂ©nides connaissent les lois : quiconque, fut-il un Éternel, qui a fait couler le sang familial mĂ©rite la mort. Finalement, dans Les Bienveillantes, Lyta Hall, qui cherche Ă  se venger de Dream par tous les moyens aprĂšs qu'il lui a ravi son fils, fait appel aux trois EumĂ©nides, et Dream ne peut pas rĂ©sister Ă  leurs attaques, mais le veut-il vraiment ? Dans VeillĂ©e mortuaire, les milliards de rĂȘveurs viennent rendre hommage au MaĂźtre des RĂȘves, et son successeur, Daniel Hall, le fils de Lyta Hall, devient le nouveau Dream.

Dans la prĂ©face de Nuits Ă©ternelles, Gaiman annonce que s'il lui fallait rĂ©sumer la trame de Sandman en moins de vingt-cinq mots, il dirait : « Le Seigneur des RĂȘves apprend qu'il faut soit changer soit mourir, et il prend sa dĂ©cision Â».

Personnages[modifier | modifier le code]

Article dĂ©taillĂ© : Les Éternels.

Publications[modifier | modifier le code]

Version originale[modifier | modifier le code]

À l’origine, The Sandman est paru aux États-Unis sous la forme d’épisodes mensuels de plus ou moins 24 planches, entre janvier 1989 et mars 1996. Devant le succĂšs de la sĂ©rie, Vertigo – label de DC Comics – dĂ©cide de regrouper ces Ă©pisodes en 10 albums. Chacun de ces recueils, d'une longueur moyenne de 100 Ă  200 planches, est composĂ© soit de contes autonomes, soit d'une longue histoire divisĂ©e en chapitres. Les albums ont d'abord Ă©tĂ© brochĂ©s en 1990 (en commençant par le volume 2 The Doll’s House), puis sont parus en Ă©dition reliĂ©e Ă  partir de 1995. En novembre 2006, Vertigo a rĂ©uni les trois premiers albums (20 Ă©pisodes initiaux) en une intĂ©grale (nommĂ©e Absolute Edition). La deuxiĂšme intĂ©grale est sortie en octobre 2007, la troisiĂšme en juin 2008 et la quatriĂšme et derniĂšre en novembre 2008. Une intĂ©grale consacrĂ©e Ă  Death, la sƓur de Dream, est sortie en aux États-Unis. En 2013, Ă  l'occasion du 25e anniversaire de la sĂ©rie, Vertigo a encore publiĂ© une Ă©dition omnibus en deux volumes de l'intĂ©gralitĂ© de la sĂ©rie, chaque volume comportant plus de 1000 pages.

The Sandman a donc Ă©tĂ© publiĂ© successivement par Vertigo aux États-Unis en 75 Ă©pisodes mensuels, puis en 10 albums, puis en 4 intĂ©grales, puis en 2 omnibus. Les hors-sĂ©rie (y compris le tome 11 Endless Nights) sont parus dans des albums Ă  part.

La série est publiée au Royaume-Uni par Titan Books.

Version française[modifier | modifier le code]

Les Ă©ditions Le TĂ©mĂ©raire ont d'abord traduit le premier volet de Sandman, le maĂźtre des rĂȘves en deux tomes : PrĂ©ludes en 1997 et Nocturnes en 1999. Deux autres tomes ont suivi ; aprĂšs l'arrĂȘt des publications du TĂ©mĂ©raire, Sandman est restĂ© inĂ©dit en français pendant plusieurs annĂ©es. À partir de 2003, les Ă©ditions Delcourt publient dans la collection « Contrebande Â» le volume 4 La Saison des brumes, suivi du volume 11 Nuits Ă©ternelles, puis reprennent l'ordre chronologique de parution de la sĂ©rie en commençant par la rĂ©Ă©dition du premier volume, PrĂ©ludes et Nocturnes. À la suite de la cession de la licence DC Comics, les Ă©ditions Panini Comics continuent la publication en octobre 2006 lĂ  oĂč Delcourt l’avait arrĂȘtĂ©e, et finissent par ressortir toute la sĂ©rie. Urban Comics, de son cĂŽtĂ©, dĂ©cide de traduire les Absolute Edition de DC Comics en sept intĂ©grales sorties d'octobre 2012 Ă  janvier 2016.

Albums[modifier | modifier le code]

SĂ©rie Sandman[modifier | modifier le code]

Éditions Le TĂ©mĂ©raire

Éditions Delcourt (collection « Contrebande Â») et Panini (collection « Vertigo Cult Â»)

Titre original : Preludes and Nocturnes, Vertigo, (publication mensuelle no 1-8, - ).
Titre original : The Doll's House, Vertigo, (publication mensuelle no 9-16, - ).
Titre original : Dream Country, Vertigo, (publication mensuelle no 17-20, - ).
Titre original : Season of Mists, Vertigo, (publication mensuelle no 21-28, - ).
Titre original : A Game of You, Vertigo, (publication mensuelle no 32-37, - ).
Titre original : Fables and Reflections, Vertigo, (publication mensuelle no 29-31, -  ; no 38-40, -  ; no 50,  ; Sandman Special, 1991 ; Vertigo preview 1992).
Titre original : Brief Lives, Vertigo, (publication mensuelle no 41-49, - ).
Titre original : Worlds' End, Vertigo, (publication mensuelle no 51-56, - ).
Titre original : The Kindly Ones, Vertigo, (publication mensuelle no 57-69, - ).
Titre original : The Wake, Vertigo, (publication mensuelle no 70-75, - ).
Titre original : Endless Nights, Vertigo, .

Éditions Urban Comics (collection « Vertigo Essentiels Â»)

SĂ©rie Death[modifier | modifier le code]

republiĂ© par Panini Comics en sous le nom La vie... Ă  quel prix ! (ISBN 978-2-8094-0347-3)
Titre original : The High Cost of Living, Vertigo, (3 publications mensuelles, - ).
republiĂ© par Panini Comics en sous le nom Temps fort de la vie (ISBN 978-2-8094-0776-1)
Titre original : The Time of Your Life, Vertigo, (3 publications mensuelles, - ).

Hors-série[modifier | modifier le code]

Titre original : Dustcovers: The Collected Sandman Covers, 1989-97, Vertigo, .
Titre original : The Sandman: The Dream Hunters, Vertigo, .

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

AprĂšs plusieurs projets avortĂ©s et la rĂ©ticence de Neil Gaiman qui a Ă  plusieurs reprises dĂ©clarĂ© qu'il prĂ©fĂ©rait ne voir aucun film sur Sandman et Death plutĂŽt qu'un mauvais film, une adaptation par et avec Joseph Gordon-Levitt semble sur les rails[5]. Le britannique Jack Thorne et l'amĂ©ricain David S. Goyer se sont chargĂ©s d'Ă©crire une premiĂšre version du scĂ©nario[6]. Le , Gaiman a indiquĂ© que mĂȘme si le film n'avait pas Ă©tĂ© annoncĂ© par les studios Warner Bros., il serait distribuĂ© par Vertigo[7]. Goyer a dĂ©clarĂ© que les studios Ă©taient trĂšs satisfaits du scĂ©nario[8]. Cependant, le 6 mars 2016, Joseph Gordon-Levitt qui Ă©tait impliquĂ© dans la production du film a annoncĂ© quitter le projet depuis que ce dernier Ă©tait passĂ© de Warner Ă  New Line, et que la direction du projet ait considĂ©rablement changĂ©e.

En juin 2019, Netflix a annoncé avoir signé un accord avec WarnerBros pour tourner une série Sandman réalisée par Allan Heinberg. David Goyer et Neil Gaiman en seraient les co-producteurs[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. ↑ Les personnages de Loki, Thor, Odin et les allusions au Ragnarök dans La Saison des brumes
  2. ↑ Les deux personnages de FĂ©erie, Cluracan (Clobhair-ceann) et Nuala (Fionnghuala)
  3. ↑ Le conte Ramadan dans Fables et rĂ©flexions mettant en scĂšne Haroun ar-Rachid
  4. ↑ Les trois chapitres sur Orpheus dans Fables et rĂ©flexions et dans Vies brĂšves
  5. ↑ La femme-chat Bastet, Anubis, BĂą et BĂšs. L'allusion au dieu Ra dans Façade (Domaine du rĂȘve)
  6. ↑ Auguste dans Fables et rĂ©flexions
  7. ↑ Les personnages de CaĂŻn, Abel et Ève (entre autres dans Fables et rĂ©flexions), de Lucifer et des anges Remiel et Duma, et du passage de Dream aux Enfers (La Saison des brumes)
  8. ↑ En chasse dans Fables et rĂ©flexions est inspirĂ© par Maria Morevna des Contes populaires russes compilĂ©s par Alexandre Afanassiev
  9. ↑ Le Royaume du RĂȘve de Dream est une rĂ©fĂ©rence directe au Temps du rĂȘve d'aprĂšs Alexander C. Irvine dans son livre The Vertigo Encyclopedia, Ă©dition DK, (ISBN 978-0-7566-4122-1).
  10. ↑ Susano-o no Mikoto dans La Saison des brumes.

Références[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

Autres références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jacob Lewis, « Sandman, The (Gaiman) Â», dans M. Keith Booker (dir.), Encyclopedia of Comic Books and Graphic Novels, Santa Barbara, Grenwood, , xxii-xix-763 p. (ISBN 9780313357466), p. 540-542.
  • (en) Gina Misiroglu, The Superhero Book : The Ultimate Encyclopedia Of Comic-Book Icons And Hollywood Heroes, Visible Ink Press, , 725 p. (ISBN 1578591546, lire en ligne). 
  • Aude Ettori, « Interview de Neil Gaiman Â», Ekllipse, Semic, no 8,‎ , p. 56-63
  • Paul Gravett (dir.), « De 1970 Ă  1989 : Sandman Â», dans Les 1001 BD qu'il faut avoir lues dans sa vie, Flammarion, (ISBN 2081277735), p. 529.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre, distribué sous license GFDL (liste des auteurs)
Pour accéder à la version originale de cet article ou pour participer à Wikipédia, il sous suffit de suivre ce lien
An article from Wikipedia, the free encyclopedia, distributed under GFDL (authors)
To view the original version of this article or to improve Wikipedia, just follow this link