Punisher (personnage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le Punisher)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Punisher et The Punisher.

Le Punisher
Personnage de fiction apparaissant dans
Le Punisher.

Cosplay du Punisher.
Cosplay du Punisher.

Nom original The Punisher
Alias Frank « Frankie Â» Castle
(né Francis David Castiglione)
(véritable identité)
Allen, Major Bateman, Ted Bishop, Lt Joe Carson, Cliff Callador, Castigo, Chaloner, Fred D’Amato, Anthony Delfini, Eastman, Charles Fort, FrankenCastle, « le Gros Nul Â», Hyphus, Frank Loomis, McRook, Melchior, Joe Rainey, Frank Rook, Richard Rook, Tony Knowlen Ross, John Smith, Francis Stronghold, Johnny Tower, Dmitri Velikoff, Frankie Villa, Yousoufian, et plusieurs autres surnoms[1]
Naissance
Queens, New York, États-Unis[1]
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sexe Homme
EspĂšce Humain
Cheveux Noirs[1]
Yeux Bleus[1]
Activité Vigilant, ancien militaire[1]
Caractéristique
  • AthlĂšte de niveau olympique
  • Expert en armes blanches, armes Ă  feu et explosifs[1]
  • Expert en arts martiaux et au combat au corps a corps[1]
  • Expert en parachutisme, camouflage et dissimulation[1]
  • Expert en infiltration et en techniques d’interrogatoire[1]
  • Connaissances mĂ©dicales[1]
  • Son corps est criblĂ© de cicatrices, traces de balles, coupures et de fractures diverses[1]
Arme favorite Arsenal varié d'armes automatiques, armes blanches et explosifs[1]

Uniforme en kevlar[1]

Pouvoirs spéciaux Aucun super-pouvoir[1]
Adresse Actuellement : aucune ; Autrefois : mobile (Ă  travers les États-Unis, et au-delĂ )[1]
Taille 1,85 m[2]
Famille Veuf
Maria Elizabeth Castle (Ă©pouse, †), Lisa Barbara Castle (fille, †), Frank David Castle (fils, †), Sarah O'Brien (compagne fictive), Mario Lorenzo Castiglione (pĂšre, †), Louisa Castiglione (mĂšre, †), Fredo et Rocco Castiglione (oncles paternels, †)
Affiliation Aucune[1]

Ancien membre des Thunderbolts de Thaddeus Ross, des Marvel Knights, des Secret Avengers, des BĂ©rets verts, du corps des Marines[1]

Entourage Microchip (en)
Ennemi de Jigsaw

Créé par Gerry Conway
Ross Andru
John Romita, Sr.
Interprété par Dolph Lundgren
Thomas Jane
Ray Stevenson
Jon Bernthal
Films Punisher
The Punisher
Punisher : Zone de guerre
SĂ©ries Daredevil
The Punisher
PremiĂšre apparition (en) The Amazing Spider-Man #129
(février 1974)

(fr) Strange no 107
(novembre 1978)[1]

Éditeurs Marvel Comics

Frank Castle, alias le Punisher (« The Punisher Â» en version originale ; initialement « le Punisseur Â» en version française)[note 1] est un personnage de fiction Ă©voluant dans l’univers Marvel de la maison d'Ă©dition Marvel Comics. CrĂ©Ă© par le scĂ©nariste Gerry Conway et les dessinateurs Ross Andru et John Romita, Sr., il apparait pour la premiĂšre fois dans le comic book The Amazing Spider-Man #129 en fĂ©vrier 1974.

Le Punisher incarne l’esprit de vengeance et de justice personnelle. Le monde dans lequel il Ă©volue est glauque et sans espoir. Cynique et impitoyable, il prĂ©fĂšre toujours tuer ses adversaires plutĂŽt que d’accepter leur reddition pour les livrer Ă  la justice. Reconnaissable au crĂąne blanc qui orne sa poitrine, il est la terreur des criminels. Il fait partie de ces personnages noirs et psychologiquement perturbĂ©s — tels que Wolverine, Ghost Rider ou Daredevil â€” dont le succĂšs dans les annĂ©es 1980 correspond Ă  une recrudescence de la violence dans les comics.

Dans son combat contre le crime organisĂ©, Castle, bien que n'ayant aucun super-pouvoir hormis l’entraĂźnement intensif qu’il a subi lors de son passage dans l’armĂ©e amĂ©ricaine, dispose d’un arsenal impressionnant dont il emporte toujours une partie avec lui dans sa camionnette blindĂ©e. C’est un solitaire Ă  l’écart de la communautĂ© des autres super-hĂ©ros car tous, mĂȘme Wolverine, rĂ©prouvent ses mĂ©thodes expĂ©ditives. Il tient Ă©galement un « journal de guerre Â», ce qui explique qu’on ait parfois l’impression de le voir soliloquer.

À l’échelle temporelle de l’univers Marvel, le Punisher est fixe, alors que le reste de cet univers est rĂ©guliĂšrement ajustĂ© vis-Ă -vis de l’époque contemporaine[1]. Ainsi, Castle a bien participĂ© Ă  la guerre du ViĂȘt Nam, contrairement aux autres hĂ©ros liĂ©s Ă  une certaine Ă©poque Ă  ce conflit et qui, depuis, ont vu leurs origines Ă©voluer pour Ă©voquer un « conflit en Asie du Sud-Est Â» voire ailleurs[1].

Adapté au cinéma, son rÎle est interprété par les acteurs Dolph Lundgren, Thomas Jane et Ray Stevenson. Il apparaßt également à la télévision dans la saison 2 de la série Daredevil et il a également le droit à sa propre série The Punisher, interprété par Jon Bernthal.

Historique de la publication[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Le personnage du Punisher est inspirĂ© de Mack Bolan, l’ExĂ©cuteur, qui fut crĂ©Ă© par Don Pendleton pour une sĂ©rie de thrillers publiĂ©s Ă  compter de l’annĂ©e 1969. Il doit Ă©galement beaucoup au vengeur incarnĂ© par Charles Bronson dans le film Un justicier dans la ville (Death Wish) de Michael Winner sorti en 1974.

Le personnage apparaĂźt pour la premiĂšre fois dans une bande dessinĂ©e oĂč il est confrontĂ© Ă  Spider-Man. Dans cet Ă©pisode[note 2], le professeur Warren, alias le Chacal, recrute le Punisher afin de se dĂ©barrasser de l'AraignĂ©e qu'il croit responsable de la mort de Gwen Stacy, la fiancĂ©e de Peter Parker, qui fut son Ă©lĂšve prĂ©fĂ©rĂ©e. Depuis, le Punisher a fait de nombreuses apparitions dans les sĂ©ries de Spider-Man ou de Daredevil, avant d'avoir droit Ă  son propre titre.

AprĂšs une mini sĂ©rie couronnĂ©e de succĂšs en 1985 (Ă©crite par Steven Grant et dessinĂ©e par Mike Zeck), Marvel lance une sĂ©rie rĂ©guliĂšre consacrĂ©e au personnage en 1987, dont Mike Baron et Klaus Janson assurent respectivement scĂ©nario et dessin. Cette sĂ©rie sera suivie par deux spin-off : Punisher War Journal et Punisher War Zone.

La renaissance du Punisher[modifier | modifier le code]

En 2000, deux nouvelles mini-séries relancent le personnage, qui a depuis connu d'autres déclinaisons, avec le scénariste Garth Ennis aux commandes sous le label MAX de Marvel. Le personnage évolue dans un contexte plus réaliste, débarrassé des gadgets et de l'aspect super-héroïque qui avaient dénaturé le Punisher.

Cependant en 2006, une nouvelle série, Punisher War Journal, est lancée, scénarisée par Matt Fraction. Elle réintroduit le personnage dans l'univers Marvel à l'occasion du crossover Civil War.

Dans l'Ă©quipe des Thunderbolts[modifier | modifier le code]

Frank Castle est forcé de faire équipe avec le groupe des Thunderbolts avec d'autres assassins, tels que Deadpool, Elektra Natchios, L'agent Venom et plus tard Mercy, Samuel Sterns (le Leader) et Ghost Rider, sous le commandement du général Thunderbolt Ross, alias Hulk Rouge.

Il participe Ă  plusieurs opĂ©rations dans cette Ă©quipe, et tue notamment le frĂšre d'Elektra, avec laquelle il a nouĂ© une relation, mais il dĂ©missionne Ă  la suite de la dĂ©cision de ne pas tuer le Docteur Faustus. Une fois retournĂ© dans sa planque, il dĂ©couvre une bombe dans son frigo qui, heureusement, est blindĂ©. Frank survit, faisant croire Ă  sa mort grĂące au cadavre d'un squatteur, persuadĂ© que la bombe fut placĂ©e par Ross. Il affronte alors chaque membre de l'Ă©quipe (Venom ayant dĂ©missionnĂ© au moment du recrutement de GR) en commençant par Deadpool, puis Ghost Rider et il enchaĂźne avec Elektra (avec laquelle il rompt) pour finalement affronter Ross. Mais le combat est interrompu par les Vengeurs menĂ©s par ƒil-de-faucon. Il est rĂ©vĂ©lĂ© que la bombe avait Ă©tĂ© placĂ©e par le Leader ; les Thunderbolts mettront six mois avant de le retrouver (il Ă©tait cachĂ© en enfer) et de le neutraliser avant de se dissoudre. Ce fut la fin des Thunderbolts de Marvel Now !

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

La guerre du ViĂȘt Nam avait donnĂ© au Punisher son entraĂźnement et sa prĂ©paration ; toutefois, l'origine du Punisher ne se trouve ni au ViĂȘt Nam ni Ă  Central Park, mais dans son enfance. Un jour, Francis Castiglione, d'origine italienne, avait lu un poĂšme de William Blake qui racontait comment toute crĂ©ature a toujours besoin d'un ĂȘtre supĂ©rieur qui le domine pour lui faire peur, une leçon dont il allait se souvenir quand la jeune Lauren, son amour platonique, se suicida aprĂšs avoir Ă©tĂ© violĂ©e par un mafieux local. Fou de rage, Frank est dĂ©terminĂ© Ă  rendre la justice avec sa future façon particuliĂšre, mais le frĂšre de Lauren, un militaire dĂ©corĂ© s'Ă©tait dĂ©jĂ  occupĂ© du violeur, ce que le systĂšme judiciaire n'avait pas fait.

CarriĂšre militaire[modifier | modifier le code]

Quelques annĂ©es plus tard, Castiglione Ă©tudie la thĂ©ologie dans un sĂ©minaire. Il quittera finalement le sĂ©minaire lorsqu'il se rendra compte qu'il lui est trop difficile de pardonner aux paroissiens qui lui confient leurs pĂ©chĂ©s au cours de la confession. Croyant qu’il n'y a pas de rĂ©demption mais seulement des punitions, il rejoint les forces spĂ©ciales pour la guerre du ViĂȘt Nam en 1968.

Plus tard dans sa carriĂšre militaire, Frank assassine sa premiĂšre victime criminelle : le sergent Mikuta, qui entraĂźne des soldats dans le dĂ©sert, les laissant mourir les uns aprĂšs les autres. Castle est aussi trahi par le dealer de drogue Cleve Gorman, mais ne prend pas tout de suite sa revanche. Frank devient sergent et un sniper expĂ©rimentĂ©.

Une fois son service terminĂ©, Frank Castiglione Ă©pouse sa fiancĂ©e, Maria, qui met au monde leur fille Lisa Barbara Castle — habituellement appelĂ©e par son deuxiĂšme prĂ©nom — et il s'engage une seconde fois en adoptant illĂ©galement le nom de Frank Castle, mais il est capturĂ© par un soldat ennemi nommĂ© Monkey, qui porte un petit crĂąne en mĂ©daillon. S'Ă©chappant, Frank appĂąte Monkey en peignant un singe sur le cadavre des soldats ennemis tuĂ©s. AprĂšs avoir tuĂ© Monkey, il usurpe son symbole et peint un crĂąne sur son propre buste. Castle dirige alors la TroisiĂšme Compagnie des Marines, et subit un accident tandis qu'il protĂšge involontairement une expĂ©dition de drogue du colonel Ray Schoonover et Rich von Burian.

Castle sert ensuite dans les forces spĂ©ciales, se distinguant sous une couverture au cĂŽtĂ© du sadique De Sade, du mystĂ©rieux Spook et d'un homme d'infanterie, « Ice Â» Phillips. Il est ensuite affectĂ© en 1971 Ă  la base de Valley Forge, oĂč il est effarĂ© de constater la dĂ©liquescence du commandement, et commence Ă  suivre une voix sĂ©duisante, laquelle encourage sa violence. Il embrasse cette voix qui, en Ă©change d'une guerre Ă©ternelle, lui demande « quelque chose Â» (on apprendra plus tard que c'est sa famille). Lors d'une offensive d'ennemis particuliĂšrement violente, il sort rescapĂ©. Peut-ĂȘtre est-ce dans la haine de cette bataille que le Punisher est nĂ©. Frank rĂ©agit en occultant les souvenirs liĂ©s Ă  la voix, dĂ©veloppant une amnĂ©sie partielle.

À l’issue du conflit, il rentre aux États-Unis aprĂšs avoir adoptĂ©, lĂ©galement cette fois, le nom de Frank Castle. Il deviendra par ailleurs agent du FBI.

Croisade contre le crime[modifier | modifier le code]

Cosplay du Punisher.

Frank Castle mĂšne alors une vie bien tranquille avec femme et enfants jusqu’en 1976, oĂč une tragĂ©die vient bouleverser sa vie. Une sĂ©rie d'Ă©vĂ©nements compliquĂ©s vise les Castle ; l'officiel de l'ambassade de San Lorenzo, Hector Montoya vend de la drogue pour financer les combattants de la libertĂ© anti-communistes de la CIA de Santo Angelo.

Le banquier amĂ©ricain Forrest Hunt apporte la drogue de Montoya Ă  la famille du crime de la Maggia nommĂ©e « la Costa Â» ; cependant, Hunt essaye d'Ă©vincer Montoya du deal. Apprenant cela, Montoya remplace une expĂ©dition avec de la fausse drogue et l'envoie Ă  Hunt pour Costa. Bruno Costa dĂ©couvre la substitution et ordonne la mort de Hunt. Avec quatre de ses hommes, Costa emmĂšne Hunt dans une zone reculĂ©e de Central Park et l'exĂ©cute brutalement en lui coupant la gorge et les poignets.

Lors d’un pique-nique Ă  Central Park avec sa famille, Frank Castle a le malheur d’assister Ă  ce meurtre. Les trafiquants dĂ©cident alors d’éliminer tous les tĂ©moins. LaissĂ© pour mort, Castle est le seul survivant.

GrĂące aux informations obtenues par le dĂ©tective John Laviano et le journaliste McTeer, Castle dĂ©couvre l'identitĂ© des responsables du massacre de sa famille : les Costa, un clan mafieux. Il utilise ses facultĂ©s d'ex-marine, tout un arsenal et sa propre rage pour exterminer toute la famille Costa pendant une fĂȘte, ne laissant qu'un seul survivant qui est dĂ©figurĂ© en tombant Ă  travers une fenĂȘtre. Cet unique rescapĂ© est un tueur du nom de Billy Russo qui s'Ă©tait chargĂ© de tuer McTeer quelques heures auparavant. Plus tard, sous le nom du Jigsaw (aussi nommĂ© « Puzzle Â» en français, Ă  cause de son visage), Russo devient l'ennemi le plus dangereux du Punisher.

À la suite de ce drame, Castle se lance dans une vendetta sans merci contre le crime organisĂ© et devient un justicier surnommĂ© le Punisher. Actif depuis plus de trente ans, il a exĂ©cutĂ© des milliers de personnes (sans compter celles tuĂ©es pendant la guerre).

Dans sa croisade personnelle contre le crime, il combat de nombreuses organisations criminelles comme la mafia russe, la mafia italienne, les Yakuza japonais, HYDRA, des gangs de rue, des trafiquants d'armes, des tueurs en série, des violeurs, des sadiques, des pédophiles, des policiers corrompus et des proxénÚtes.

Le premier superhéros qu'il rencontra fut Spider-Man. Dupé par le Chacal, il essaye de le tuer, le croyant responsable de la mort de Gwen Stacy, la petite amie du photographe Peter Parker. Réalisant son erreur, le Punisher conclut par la suite une alliance de circonstance avec Spider-Man pour capturer Tarentula (Miguel Rodriguez).

Pour renouveler son armement, Castle fait appel Ă  Roger Wong, un ami de sa pĂ©riode militaire. Quand Wong est assassinĂ©, Castle recrute Linus Lieberman alias Microchip (en), pour lui fournir des armes.

Lorsqu'il est arrĂȘtĂ© par la police de New York, le Punisher se rend sans difficultĂ©s car il considĂšre les policiers comme des alliĂ©s dans sa guerre contre le crime. CondamnĂ©, il est incarcĂ©rĂ© Ă  la prison de Riker's Island mais il est plus tard libĂ©rĂ© par le gouvernement afin de participer Ă  une mission sous couverture. Castle parvient ainsi Ă  s'Ă©vader, mais Daredevil le capture pour l'empĂȘcher de tuer davantage de criminels, et Castle retourne en prison. Il croisera Daredevil Ă  nouveau lors d'une enquĂȘte sur un trafic de drogue touchant les Ă©tablissements scolaires.

À la prison de Riker's Island, le Punisher rencontre Jigsaw et ses vieux ennemis. DroguĂ© par un partenaire du Puzzle, il s'Ă©chappe Ă  nouveau, mais sous l'effet de la drogue, il transforme sa guerre personnelle en une absurde croisade, tuant toute personne qui a rompu les rĂšgles, comme un simple automobiliste brĂ»lant un feu rouge. RĂ©cupĂ©rant des effets de la drogue, il reprend sa lutte contre le crime. C'est Ă  cette pĂ©riode que Microchip devient son assistant principal, restant le mĂȘme malgrĂ© le meurtre de son fils, Microchip Jr., tuĂ© pour le compte du CaĂŻd. Plus tard, le Punisher collabore avec Wolverine pour prĂ©server les dinosaures Mokele-Mbembe du Congo.

Alors que les années passent, le Punisher devient obnubilé et incontrÎlable. Apprenant qu'une conspiration criminelle internationale menace de le tuer, il piÚge ses adversaires dans un immeuble qu'il a rempli d'explosifs. AprÚs avoir tué plusieurs de ses ennemis, Castle déclenche la mise à feu, détruisant l'immeuble et tous ceux présents. Il survit à l'explosion et s'échappe.

Craignant la recrudescence de violence de Castle qui devient fou, Microchip l'enferme et lui montre des images de sa famille et de sa vie passĂ©e, dans l'espoir qu'il recouvre son humanitĂ©. Pendant l'emprisonnement du Punisher, Microchip entraĂźne Carlos Cruz comme remplaçant en titre. AprĂšs s'ĂȘtre Ă©chappĂ©, Castle affronte Carlos Cruz, tandis que Microchip est « tuĂ© Â» par l'agent du SHIELD, Stone Cold.

ÉpuisĂ© moralement, Castle se rend au SHIELD, une organisation supra-fĂ©dĂ©rale chargĂ©e de surveiller les super-hĂ©ros. Mais le directeur de la prison, Spook, qui, en parallĂšle fit subir un lavage de cerveau au Punisher, lui faisant croire que Nick Fury Ă©tait le vĂ©ritable meurtrier de la famille Castle, s’arrangea alors pour faciliter l’évasion du vigilant, qui, plus dĂ©ment que jamais, se lança alors Ă  la poursuite de Fury. AprĂšs avoir Ă©chappĂ© Ă  Daredevil, au Ghost Rider (Dan Ketch) et Ă  Hulk, il tue Fury. Cependant, sa victime se rĂ©vĂšle n'ĂȘtre qu'une rĂ©plique artificielle de Fury. CapturĂ© Ă  nouveau, Doc Samson tente de plaider la folie, mais le Punisher est condamnĂ© Ă  la chaise Ă©lectrique ; ayant retrouvĂ© ses esprits et se jugeant lui-mĂȘme coupable, il refuse tout appel. Mais il se sauve grĂące Ă  la famille Geracci.

Le Punisher s'intĂšgre un temps Ă  cette famille mais les quitte finalement aprĂšs avoir dĂ©celĂ© leur folie. Lorsque Onslaught s'empare de Manhattan avec les Sentinelles, Castle aide l'agent du SHIELD George Washington Ă  Ă©vacuer l'hĂ©liporteur. Plus tard, il devint amnĂ©sique Ă  la suite d'une explosion, aprĂšs avoir combattu le Front de LibĂ©ration des Mutants qui s’avĂ©ra ĂȘtre une couverture pour une organisation anti-mutants. Des souvenirs ne tardent pas Ă  lui revenir et il reprend sa croisade contre le crime, se trouvant une nouvelle NĂ©mĂ©sis en la personne de Ma Gnucci.

Alors que Spider-Man est accusĂ© de meurtre, l’industriel Norman Osborn entre en contact avec le Punisher pour qu’il l'Ă©limine. Castle travaille aux cĂŽtĂ©s d’un autre mercenaire, mais rĂ©alise bientĂŽt la malhonnĂȘtetĂ© d’Osborn et renonce Ă  la traque, accordant le bĂ©nĂ©fice du doute Ă  son ennemi.

Il a par la suite une altercation avec le mercenaire Deadpool, avant de rejoindre un groupe Ă©phĂ©mĂšre organisĂ© par Daredevil, les Marvel Knights avec Black Widow, Dagger, Moon Knight et Shang-Chi. À la suite des tensions internes du groupe – principalement avec Daredevil – le Punisher quitte ses alliĂ©s, les retrouvant nĂ©anmoins quand son aide leur Ă©tait particuliĂšrement nĂ©cessaire.

Rencontrant les anges, Castle se suicide, mais il est ressuscitĂ© afin de servir comme agent terrien du Paradis, une forme de rĂ©demption. Le Punisher et Daimon Hellstrom font Ă©quipe contre le seigneur des dĂ©mons, Olivier, qui se rĂ©vĂšle ĂȘtre Bruno Costa, le responsable de la mort de toute la famille Castle. Le Punisher se lasse rapidement de son rĂŽle et demande aux anges de trouver un autre pion. Ils lui font entr'apercevoir le paradis, afin de le convaincre de ce qu'il perdrait Ă  retourner sur Terre, mais l'appel des armes, de la lutte contre les psychopathes, les pervers et les tueurs, se rĂ©vĂšle plus fort.

De retour sur Terre, Castle continue sa guerre contre le crime, mais sa motivation est moins de protéger les innocents et les victimes que de satisfaire sa haine et son ivresse de vengeance contre les criminels.

Il connaĂźt une altercation avec Elektra, qui le prive involontairement de cibles que le Punisher surveillait depuis plusieurs semaines ; fascinĂ©, il lui propose mĂȘme de sortir ensemble. Revenu Ă  New York, il Ă©chappe Ă  une conjuration formĂ©e par Daredevil, Spider-Man et Wolverine qui souhaitaient le livrer Ă  la justice.

Dans le crossover JLA/Avengers, le Punisher est attaquĂ© par Batman pour l'empĂȘcher de tuer davantage des trafiquants de drogue.

Microchip, qui Ă©tait bien vivant, kidnappe Frank et le convainc de travailler pour la CIA, mais les truands locaux engagent un trio de la mort constituĂ© de Nicky Cavella, Pitsy et Ink pour assassiner les agents. Le Punisher travaille avec Microchip assez longtemps pour stopper la menace, mais Castle Ă©limine finalement Microchip d'une balle dans la tĂȘte pour avoir fermĂ© les yeux, voire collaborĂ© Ă  un trafic de drogue en Afghanistan menĂ© par les agents de la CIA pour financer leurs missions. Il le tue aprĂšs lui avoir nĂ©anmoins laissĂ© une chance de fuir, ce qu’il n’avait jamais accordĂ© Ă  aucune de ses victimes, une chance que Microchip refusa de prendre, cherchant au contraire Ă  faire appel aux sentiments de Castle, en vain. Il fut ensuite recrutĂ© par Nick Fury pour une mission en Russie : rĂ©cupĂ©rer une enfant qui Ă©tait utilisĂ©e comme une arme biologique ; le Punisher rĂ©ussit sa mission, s’attirant les foudres du gĂ©nĂ©ral russe Zakharov, et dĂ©truisant le virus mortel portĂ© par l’enfant — exactement comme Fury l’avait escomptĂ©, comptant sur le fait que cet enfant lui rappellerait sa propre famille.

Il vient en aide par la suite Ă  Matt Murdock (voulant savoir s'il deviendrait comme lui), alors incarcĂ©rĂ© aprĂšs que son identitĂ© a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e dans la presse, lui fournissant un alibi comme « otage Â» pour s’évader.

Lorsque la Guerre Civile Super-Humaine Ă©clate dans l'Univers Marvel, l'État fĂ©dĂ©ral dĂ©clare les super-hĂ©ros hors-la-loi, Ă  moins qu'ils ne rĂ©vĂšlent leur identitĂ© et ne s'enregistrent. Le Punisher rejoint le camp des rebelles de Captain America lorsqu'il dĂ©couvre qu'Iron Man, chef des super-hĂ©ros lĂ©gaux, recrute d'anciens criminels rĂ©cidivistes comme les Thunderbolts. Il sauve ainsi Spider-Man des mains de Jack O'Lantern et du Pitre. Il effectue ensuite plusieurs missions pour Captain America, comme s'introduire dans le Baxter Building. Quand les super-vilains Goldbug et Plunderer arrivent Ă  la base des Vengeurs Secrets pour rejoindre les forces de Captain America, le Punisher les tue immĂ©diatement, conduisant alors le Captain Ă  l’attaquer et Ă  l'exclure de l’équipe.

DerniĂšrement, lors du story-arc Dark Reign, dans lequel Norman Osborn est Ă  la tĂȘte d'une Ă©quipe de faux-Vengeurs, le Punisher dĂ©cide d'Ă©liminer ces derniers et affronte Daken, le fils cachĂ© et psychopathe de Wolverine. Lors de ce combat, il semble que Daken Ă©limine le Punisher de maniĂšre violente, mutilant Frank Castle et le dĂ©capitant. Ainsi, le Punisher est actuellement mort[3]. Mais il a Ă©tĂ© ramenĂ© Ă  la vie par Morbius et sa ligue des monstres en une imitation de la crĂ©ature de Frankenstein : « Frankencastle Â» et continue Ă  se battre contre le crime avec cette apparence... Cependant, Ă  la suite de l'insertion de la gemme de Cyttorak dans sa poitrine, le Punisher redevient peu Ă  peu l'humain qu'il Ă©tait, jusqu'Ă  complĂštement cicatriser des blessures infligĂ©es par Daken.

En octobre 2011, le titre est relancĂ© au numĂ©ro 1 (c'est la neuviĂšme version du titre) avec Greg Rucka au scĂ©nario et Marco Checchetto au dessin. L'histoire commence par une tuerie orchestrĂ©e lors d'un mariage. Seule la mariĂ©e, laissĂ©e pour morte, survivra au massacre. Le Punisher va enquĂȘter pour retrouver les meurtriers, puis essayer de remonter jusqu'au sommet de l'organisation qui a commanditĂ© ces meurtres. La mariĂ©e, aprĂšs s'ĂȘtre remise de ses blessures, va elle aussi enquĂȘter puis tenter de se venger. Son histoire est donc similaire aux dĂ©buts du Punisher : tout comme Frank Castle, elle a survĂ©cu au drame qui dĂ©cima sa famille et devant l'impuissance de la police, elle dĂ©cide de se faire justice elle-mĂȘme.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Cosplay du Punisher.

Frank Castle est particuliĂšrement apte Ă  se tirer des situations les plus difficiles grĂące Ă  son intelligence et son inventivitĂ©. Celle-ci consiste d’ailleurs souvent Ă  avoir recours Ă  une solution tellement cruelle et sadique qu'elle surprend mĂȘme les criminels les plus endurcis.

Plusieurs explications ont Ă©tĂ© donnĂ©es pour expliquer la violence de ses mĂ©thodes :

  • le premier procĂšs du Punisher, dans la sĂ©rie Peter Parker: Spider-Man, a montrĂ© le Punisher comme un homme au bord de la dĂ©pression, qui s'Ă©croule finalement devant le juge ;
  • les sĂ©ries suivantes, notamment Cercle de sang, Ă©voquent une inhalation de drogue lors de l'explosion d'un entrepĂŽt comme justificatif des excĂšs du personnage ;
  • dans Over The Edge, la rĂ©miniscence de la scĂšne de la mort de sa femme et de ses enfants pousse Frank Castle dans une folie furieuse, lors de laquelle le Punisher mĂ©lange passĂ© et prĂ©sent et rend Nick Fury responsable de la fusillade ;
  • dans la derniĂšre version du Punisher, Garth Ennis montre que la violence de Castle dĂ©passe le traumatisme de la mort de sa famille ou mĂȘme des horreurs du ViĂȘt Nam ; dans la mini-sĂ©rie Born et le one shot Punisher: The Tyger (en)[4], le Punisher y est dĂ©crit comme Ă©tant un sociopathe motivĂ© par le besoin de tuer et qui canalise son obsession par la vengeance.

Toutefois, le Punisher n'est pas simplement un sociopathe insensible Ă  la douleur qu'il provoque. Dans les derniĂšres aventures de l'homme Ă  la tĂȘte de mort, notamment Au commencement
, MĂšre Russie et Les nĂ©griers, Frank Castle fait preuve d'humanitĂ© et n'hĂ©site pas Ă  venir en aide Ă  des femmes ou des enfants, victime de terribles flĂ©aux. Il mettra sa croisade meurtriĂšre contre la mafia entre parenthĂšses, le temps de dĂ©cimer une organisation assurant la traite de femmes ou pour sauver une petite fille porteuse d'un virus mortel. Mais, le plus souvent, ces victimes rappellent Ă  Frank Castle les membres de sa famille assassinĂ©s.

Pouvoirs, capacités et équipement[modifier | modifier le code]

Capacités[modifier | modifier le code]

Le Punisher n'a aucun super pouvoir[1]. Cependant, Frank Castle a bĂ©nĂ©ficiĂ© au sein du Corps des Marines des États-Unis d’un entraĂźnement militaire multi-disciplinaire, et a suivi une formation auprĂšs de l’US Army et de l'US Navy[1].

  • Frank Castle est formĂ© aux techniques de base de l’infanterie, mais a Ă©galement reçu un entrainement dans le domaine des opĂ©rations spĂ©ciales (en) (guerre non conventionnelle). Il est donc compĂ©tent dans l’emploi et l’entretien d'armes Ă  feu spĂ©cialisĂ©es et d'explosifs[1].
  • Il possĂšde une expertise dans les techniques d’infiltration au sein de territoires ou structures ennemies sous haute surveillance dans le but de tuer, capturer ou espionner l’adversaire[1]. Il maĂźtrise Ă©galement les techniques de camouflage et de dissimulation[1].
  • C'est aussi un expert des techniques d’interrogatoire, notamment dans le domaine de la torture[1].
  • GrĂące Ă  son entraĂźnement avec l’US Air Force, il est capable de concevoir et d’entretenir son propre Ă©quipement de parachutisme et maĂźtrise ses atterrissages en parachute, qu'ils soient de jour ou de nuit[1].
  • GrĂące Ă  son entraĂźnement avec l'US Navy, il a suivi une formation aux opĂ©rations sous-marines, comprenant mĂȘme une formation en dĂ©molition. Il a suivi l’entraĂźnement des SEAL, de l’Underwater Demolition Team (UDT) et de la Long-range reconnaissance patrol (en) (LRPA). Il maĂźtrise donc un grand type d’explosifs, allant de la simple dynamite au plastic en passant par les explosifs improvisĂ©s[1].
  • Du fait de sa formation, ses talents au combat Ă  mains nues sont souvent suffisants pour lui permettre de mettre hors d'Ă©tat de nuire voire de tuer des individus bien plus robustes physiquement que lui-mĂȘme. Il peut mĂȘme faire face Ă  des groupes d’adversaires, armĂ©s ou non, et les tuer de ses mains s’il l’estime nĂ©cessaire. Il est notamment formĂ© dans le « Nash Ryu ju-jitsu Â» (un style d’art martial dĂ©veloppĂ© par son senseĂŻ, Adam Nash), le ninjutsu, le shorin-ryu, l’hwarangdo et le chin na[1].
  • C'est aussi un expert dans le maniement des poignards et autres armes blanches, ayant une prĂ©fĂ©rence marquĂ©e pour le Ka-Bar qu’il a appris Ă  utiliser avec l’USMC[1]. Il est par ailleurs un tireur d’élite nĂ©, aussi bien au fusil qu’avec un poignard de jet (il est par ailleurs ambidextre au combat au poignard)[1].
  • Du fait de sa formation militaire, il possĂšde de bonnes connaissances mĂ©dicales, notamment dans le domaine de la mĂ©decine de guerre, pouvant soigner seul des blessures lĂ©gĂšres, voire moyennes, reçues lors de ses combats[1].

Équipement[modifier | modifier le code]

Le costume du Punisher est constituĂ© d'un uniforme en kevlar[1]. Celui-ci le protĂšge de la majoritĂ© des tirs d’armes Ă  feu, mais il peut subir des chocs dus Ă  l’impact des balles ou de blessures par pĂ©nĂ©tration si une sĂ©rie d’impacts rĂ©pĂ©tĂ©s est ciblĂ©e sur la mĂȘme zone de sa protection[1]. Pour attirer l’attention de ses ennemis sur sa poitrine et ainsi dĂ©tourner l’attention des parties de son corps moins bien protĂ©gĂ©es (sa tĂȘte par exemple), il a peint un crĂąne blanc sur sa poitrine. Chacune des dents du crĂąne est une rĂ©serve de munitions pour les armes Ă  feu qu’il utilise[1]. Il lui est Ă©galement arrivĂ© d’utiliser d’autres costumes (certains intĂ©gralement noirs) dans le but d'ĂȘtre moins visible lors d’actions de reconnaissance ou de surveillance[1].

A une Ă©poque, Le Punisher utilisa une sĂ©rie de fourgonnettes modifiĂ©es pour lui servir de base mobile. Il surnomma ces vĂ©hicules ses « Fourgons de Guerre Â»[1]. Pouvant atteindre une vitesse de 270 km/h, ces engins contenaient notamment une grande quantitĂ© d’armes et de munitions et Ă©taient dotĂ©s de systĂšmes dĂ©fensifs mortels et d’un systĂšme informatique permettant Ă  Castle de rester en contact avec ses associĂ©s, en dĂ©pit de ses dĂ©placements incessants[1].

  • Les vĂ©hicules Ă©taient Ă©quipĂ©s d'un ordinateur de bord, de divers systĂšmes d’écoute et d’enregistrements, d'un sonar, d'un radar, d'un scanner Ă  infrarouges, d'une radio pour Ă©couter la frĂ©quence de la police et de diverses cartes informatisĂ©es des États-Unis[1].
  • Les parois des vĂ©hicules Ă©taient renforcĂ©es par un blindage rĂ©sistant aux tirs de calibre .30, tandis que le pare-brise pouvait encaisser des impacts d'armes de calibre .50[1].
  • Les rĂ©servoirs de carburant des vĂ©hicules avaient une contenance d’environ 400 litres, permettant une autonomie de presque 1 500 kilomĂštres avant d’avoir Ă  refaire le plein d'essence[1].
  • La peinture extĂ©rieure des vĂ©hicules Ă©volua selon les besoins du Punisher[1].
  • Certains vĂ©hicules furent adaptĂ©s Ă  ses missions, recevant des Ă©quipements divers comme des parachutes, des scaphandres, une rĂ©serve d’oxygĂšne, voire une moto[1].
  • En complĂ©ment de leurs protection, les fourgons Ă©taient dotĂ©s d'un armement offensif (mitrailleuse miniaturisĂ©e installĂ©e sur le toit, lance-grenades, flash-balls montĂ©s sur le capot lançant des balles de caoutchouc, projecteurs de gaz divers). Il pouvait dĂ©clencher ces dispositifs Ă  distance grĂące Ă  une tĂ©lĂ©commande. Son comparse Microchip (en) lui construisit aussi un mini-vĂ©hicule Ă  quatre roues pouvant ĂȘtre lancĂ© de l’arriĂšre du fourgon, permettant de dĂ©truire d’autres vĂ©hicules en cas de poursuite[1].

Pendant un temps, Frank Castle recueillit un chien rottweiler qu'il surnomma « Max Â» ; il le garda avec lui aprĂšs avoir tuĂ© ses anciens maĂźtres, des organisateurs de combats illĂ©gaux de chiens. Par la suite, l'animal devint le chien de garde d’un de ses repaires secrets. Le sort exact de Max, que Castle n’a plus sorti depuis des mois, n'est pas connu[1].

Entourage[modifier | modifier le code]

Alliés[modifier | modifier le code]

Microchip

Microchip (en) est l'alliĂ© du Punisher qui survĂ©cut le plus longtemps Ă  ses cĂŽtĂ©s, lui fournissant une logistique et un Ă©quipement high-tech. Il a avouĂ© rĂ©cemment qu'il Ă©tait en grande partie responsable du massacre perpĂ©tuĂ© par Castle, en lui donnant une vision Ă  long terme. Microchip fut longtemps totalement dĂ©vouĂ© Ă  Castle, et continua Ă  le suivre malgrĂ© la mort de son fils. Il s'Ă©carta cependant progressivement des mĂ©thodes de Castle et tenta de lui trouver un remplaçant avant d'essayer de le guĂ©rir de son traumatisme. Ce traitement de choc fut un Ă©chec, et Frank jura d'Ă©liminer Microchip. Il semble cependant avoir Ă©tĂ© devancĂ©, car on retrouva le corps inerte de Microchip. Ce dernier revint cependant sans explication lors de la reprise du titre sous le label « MAX Â», au sein d'une Ă©quipe de choc de la CIA qui tentait de recruter Castle pour le compte du gouvernement amĂ©ricain.

Nick Fury

Nick Fury, le chef du SHIELD, est le seul homme en qui Franck Castle ait rĂ©ellement confiance. Ils se rencontrent Ă  de nombreuses reprises, mais ils ne s'aiment pas beaucoup, bien qu'Ă©tant trĂšs proches professionnellement parlant. Leurs mĂ©thodes de travail ont chacune leurs spĂ©cificitĂ©s, mais le rĂ©sultat est toujours le mĂȘme, la mort de celui ou de ceux qui se retrouvent dans leur ligne de mire. Mais lĂ  oĂč le Punisher exĂ©cute froidement, mĂ©thodiquement et illĂ©galement les pires malfrats de la planĂšte, Nick Fury fait exactement la mĂȘme chose, mais avec la bĂ©nĂ©diction des autoritĂ©s, puisqu'il dirige d'une main de fer l'organisation internationale du SHIELD.

Max

Le plus loyal allié de Frank Castle dans sa croisade contre le crime est son chien rottweiler Max, qu'il a gardé aprÚs avoir tué ses maßtres sadiques qui le battaient. Max, maintenant un chien de garde extraordinairement fort et sauvage, a été entraßné pour attaquer silencieusement et n'a confiance en personne hormis son nouveau maitre.

Soap

Martin Soap, lieutenant de police new-yorkaise diplĂŽmĂ© en psychologie comportementale. Maladroit et Ă©gocentrique, il n'a presque aucune aptitude pour affronter rĂ©ellement les criminels. Ses supĂ©rieurs lui attribuent la « Task Force Punisher Â», une Ă©quipe dont il est le seul membre, car la Police de New York est entiĂšrement du cĂŽtĂ© des actions du Punisher. Il est rĂ©vĂ©lĂ© par la suite que Soap est en fait l'un des alliĂ©s du Punisher, qui lui fournit des informations sur ses diffĂ©rentes cibles.

Ennemis[modifier | modifier le code]

Versions alternatives[modifier | modifier le code]

Punisher kills the Marvel Universe[modifier | modifier le code]

Dans l'univers parallĂšle que dĂ©crit le one shot Punisher Kills the Marvel Universe (en) (novembre 1995)[5], c'est lors d'un affrontement entre les Vengeurs, les X-Men, les Broods et les Skrulls que la famille de Frank Castle fut tuĂ©e. Une fois arrivĂ© sur les lieux, ce dernier rendit responsable les hĂ©ros et se fit justice lui-mĂȘme en abattant les mutants Cyclope et JubilĂ©. Franck Castle fut condamnĂ© Ă  perpĂ©tuitĂ©, mais le convoi qui devait l'amener Ă  Riker's Island le conduisit en fait chez une association de victimes d'affrontement entre super-hĂ©ros et super-vilains. On lui demanda alors de devenir l'instrument de leur vengeance : le Punisher Ă©tait nĂ©.

Tout au long de l'aventure, on le voit assassiner froidement les super-hĂ©ros et super-vilains de l'univers Marvel - ainsi que ses propres commanditaires - mais c'est en tentant de tuer Daredevil que le Punisher prend conscience de ses actes ; aprĂšs avoir enlevĂ© le masque de Daredevil et reconnu Matt Murdock, l'avocat qui l'avait dĂ©fendu lors de son procĂšs, il se rend compte que derriĂšre chaque masque il y a un homme. ComplĂštement dĂ©semparĂ©, le Punisher retourne son arme contre lui.

Ultimate Punisher[modifier | modifier le code]

Dans cette version, Frank Castle Ă©tait un policier du New York City Police Department (NYPD) qui menaçait de dĂ©noncer ses camarades corrompus. Ceux-ci dĂ©cidĂšrent de le faire taire, tirant sur Frank et sa famille alors qu'ils Ă©taient en train de pique-niquer. Seul survivant, Frank devient le tueur en sĂ©rie connu sous le nom de Punisher. Il dĂ©passe la limite quand il tue un de ses anciens collĂšgues responsable du meurtre de sa famille. EmprisonnĂ© Ă  Riker's Island, Castle continue son « boulot Â» en tuant neuf criminels non repentis, dont un violeur emprisonnĂ© par Matt Murdock. Mais, n'ayant pas achevĂ© sa revanche, Castle s'Ă©vade de Riker's Island et poursuit sa chasse aux criminels.

The Punisher: The End[modifier | modifier le code]

Dans The Punisher: The End (en)[6] (juin 2004), dĂ©crivant un futur possible oĂč le monde a Ă©tĂ© dĂ©vastĂ© par une guerre nuclĂ©aire, on peut voir un Frank Castle vieilli et fatiguĂ© mettre un point final Ă  son histoire et Ă  celle de l’humanitĂ© tout entiĂšre, conclusion logique de l’histoire d’un assassin.

Punisher - La Guerre pour Patrie[modifier | modifier le code]

L'histoire de Punisher - La Guerre pour Patrie[7] (collection Marvel Noir, 2010) se déroule sur la Terre-7207, une version alternative de l'univers Marvel, dans les années 1930.

Frank Castelione, vétéran de la PremiÚre Guerre mondiale et gérant d'une petite épicerie dans le Bronx à New York, a été tué. Les années ont passé, son fils Frank junior a grandi, s'attaquant au milieu de la pÚgre tout en écoutant une fiction diffusée réguliÚrement à la radio. Le héros de cette fiction, un justicier implacable, s'appelle le Punisher.

Cosmic Ghost Rider[modifier | modifier le code]

Cosmic Ghost Rider (en) est un personnage de fiction issu d'une rĂ©alitĂ© alternative de l'univers Marvel crĂ©Ă© par Donny Cates et Geoff Shaw dans le comic book Thanos (vol. 2) #13. Dans la rĂ©alitĂ© alternative de la Terre-TRN666 oĂč Thanos a conquis tout l'univers, les dĂ©buts de la vie de Frank Castle, un anti-hĂ©ros plus connu pour son activitĂ© sous le nom du Punisher, sont apparemment similaires Ă  ceux de l'univers de Frank Castle de la Terre-616.

Pendant toute sa vie, Castle a violemment luttĂ© contre les criminels, jusqu'Ă  qu'il meure en combattant Thanos. À cause de ses choix et de ses nombreux actes de violences dans sa vie passĂ©, il se retrouve en enfer. LĂ , Mephisto, le souverain du monde infernal, lui apprend qu'il peut devenir un Rider, un esprit de vengeance. Castle accepte par conviction.

De retour sur Terre, il se rend compte que Thanos a éradiqué toute vie sur la planÚte. Ainsi, n'ayant plus personne à punir, Castle commence à sombrer dans la folie, jusqu'à l'arrivée de Galactus, le Dévoreur des mondes, qui venait demander de l'aide des Vengeurs pour battre Thanos.

Voyant la terre ainsi dĂ©peuplĂ©e, Galactus comprend que la seule aide qu'il puisse avoir lui viendra du Rider ; il fait alors de Castlle son hĂ©raut, lui accordant alors une fraction de son Pouvoir cosmique. Les deux partent ensuite combattre Thanos, qui tue Galactus. Frank, devenu le Cosmic Ghost Rider, dĂ©cide de s'allier avec son pire ennemi.

Publications[modifier | modifier le code]

Marvel Comics[modifier | modifier le code]

Séries réguliÚres
  • Punisher vol.2 #1-104 et annuals 1-7 (1987-1995)
  • Punisher War Journal #1-80 (1988-1995)
  • The Punisher Magazine #1-16 (1989-1990)
  • The Punisher Armory #1-10 (1990-1994)
  • Punisher War Zone #1-41 et annuals 1-2 (1992-1995)
  • Punisher 2099 #1-34 (1993-1995)
  • Punisher vol.3 #1-18 (Marvel Edge, 1995-1997)
  • Punisher vol.6 #1-37 (Marvel Knights, 2001-2004)
  • Punisher vol.7 #1-75 et annual 1 (MAX, 2004-2009)
  • Punisher War Journal vol.2 #1-26 et annual 1 (2007-2009)
  • Punisher vol.8 #1-21 et annual 1 (2009-2010)
  • PunisherMAX #1
 (2010-)
  • Punisher vol.9 #1-... (novembre 2011-)
Séries limitées
  • Punisher vol.1 #1-5 (1986)
  • P.O.V. #1-4 (1991)
  • Punisher & Captain America: Blood & Glory #1-3 (1992)
  • The Ghosts of Innocents #1-2 (1993)
  • Wolverine / Punisher: Damaging Evidence #1-3 (1993)
  • Origin of Microchip #1-2 (1993)
  • The Punisher: Year One #1-4 (1994-1995)
  • Spider-Man / Punisher: Family Plot #1-2 (1996)
  • Over the Edge #5 (1996)
  • Punisher vol.4 #1-4 (ou Purgatory, 1998-1999)
  • Wolverine / Punisher: Revelation #1-4 (1999)
  • Punisher vol.5 #1-12 (Marvel Knights, 2000-2001)
  • Born #1-4 (2003)
  • Wolverine / Punisher #1-5 (Marvel Knights, 2004)
  • Daredevil vs Punisher: Means and Ends #1-6 (Marvel Knights, 2005-2006)
  • Punisher vs Bullseye #1-5 (Marvel Knights, 2006)
  • The Punisher Presents: Barracuda #1-5 (MAX, 2007)
  • Punisher War Zone vol.2 #1-6 (Marvel Knights, 2008-2009)
  • Punisher Noir #1-4 (2009)
  • Space Punisher 1-4 (2012)
One-shots
  • No Escape (1990)
  • The Prize (1990)
  • Bloodlines (1991)
  • Ghost Rider / Wolverine / Punisher: Heart of Darkness (1991) et Dark Design (1994)
  • Die Hard in the Big Easy (1992)
  • G-Force (1992)
  • Black Widow/Punisher: Spinning Doomsday’s Web (1992)
  • Spider-Man, Punisher & Sabretooth: Designer Genes (1993)
  • Punisher Summer Special #1-4 (1991-1994)
  • Punisher Back to School Special #1-3
  • Punisher Holiday Special #1-3
  • Cruise Hard (1994)
  • Empty Quarter (1994)
  • A Man named Frank (1994)
  • Batman / Punisher: Lake of Fire (1994)
  • Punisher / Batman: Deadly Knights (1994)
  • The Punisher kills the Marvel Universe (1995)
  • The Punisher meets Archie et Archie meets The Punisher
  • Spider-Man versus the Punisher: No One Here Gets Out Alive (2000)
  • The Punisher / Painkiller Jane: Lovesick (2001)
  • Marvel Knights Double Shot #1, 4 (2002)
  • Kind to Be Cruel (Marvel Mangaverse, 2002)
  • The Punisher: The End (2004)
  • The Cell (2005)
  • Red X-Mas (2005)
  • Bloody Valentine (2006)
  • The Tyger (2006)
  • Silent Night (2006)
  • Witchblade / The Punisher (2007)
  • Punisher X-Mas Special #1-2 (2007 et 2009)
  • Force of Nature (2008)
  • Little Black Book (2008)
  • Get Castle (2010)
  • Butterfly (2010)
  • Happy Endings (2010)
  • Tiny Ugly World (2010)
Graphic novels
  • Assassin’s Guild (1988)
  • Return to Big Nothing (1989)
  • The Intruder (1989)
  • Kingdom Gone (1990)
  • Blood on the Moors (1991)

Apparitions du personnage dans d’autres sĂ©ries
  • Marvel Preview #2 (1975)
  • Marvel Super Action #1 (1976)
  • What If vol.2 #7, 10, 18, 25, 26, 34, 44, 51, 57, 58 (1989-1994)
  • Marvel Comics Presents #59, 101 (1990, 1992)
  • Marvel Saga 1, 2, 4, 5, 6, 8, 10, 11, 12 (2009-)

Lug/Semic[modifier | modifier le code]

  • Strange no 107 (1978), rĂ©Ă©dition dans Strange SpĂ©cial Origines no 250 bis (1990)
  • Punisher nos 1-6 (1990)
  • Un RĂ©cit Complet Marvel nos 26, 30 (1990, 1991)
  • L’Intrus (collection Top BD, 1990)
  • 2099 no 16 (1994)
  • Batman / Punisher (1995)

Comics USA[modifier | modifier le code]

  • Retour vers nulle part (1989)
  • Jeu d’enfants (1989)
  • Cercle de sang
  • # La Nuit du massacre (1989)
  • # L’Aube du massacre (1989)
  • # Le Jour du massacre (1989)

Marvel France[modifier | modifier le code]

Autour du personnage[modifier | modifier le code]

  • L'emblĂšme du Punisher, une tĂȘte de mort ornant son costume, a Ă©tĂ© repris en partie par la Force Recon du 26th Marine Expeditionary Unit de l'United States Marine Corps (USMC).
  • Dans l'album L'homme de pierre, le Punisher semble recouvrer une once d'humanitĂ© en ayant une relation intime avec O'Brien, une jeune femme aussi dĂ©cidĂ©e que lui Ă  faire couler le sang de ses bourreaux.
  • Garth Ennis, auteur d'origine irlandaise et scĂ©nariste rĂ©current de la sĂ©rie The Punisher, n'hĂ©site pas Ă  faire de certains membres de l'IRA les adversaires de Frank Castle, notamment dans l'album Kitchen Irish.

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complĂ©mentaire, les informations mentionnĂ©es dans cette section peuvent ĂȘtre confirmĂ©es par la base de donnĂ©es IMDb.

Films[modifier | modifier le code]

Animations

Interprété par Dolph Lundgren

Interprété par Thomas Jane

Interprété par Ray Stevenson

Jon Bernthal incarne Frank Castle/Le Punisher dans les séries télévisées Daredevil et The Punisher

En 2013, un fanfilm intitulĂ© The Dead Can't Be Distracted, produit par Mike Pecci et Ian McFarland, s'apprĂȘtait Ă  sortir sur internet, mais Marvel Comics leur a demandĂ© de ne pas le sortir pour cause de droits d'auteur[9],[10].

Télévision[modifier | modifier le code]

Interprété par Jon Bernthal dans l'Univers cinématographique Marvel

  • 2016 : Daredevil saison 2 (sĂ©rie tĂ©lĂ©visĂ©e) – AprĂšs une fusillade dans Central Park, la famille de Frank Castle meurt. LaissĂ© pour mort avec une balle dans la tĂȘte, Castle survit et est dĂ©terminĂ© Ă  trouver les responsables de la mort de sa famille. Ancien militaire, il chasse avec son arsenal de guerre tous les gangs et les cartels de New-York afin de les faire payer mais il croise la route de Daredevil qui lui explique que tuer des criminels n'est pas l'unique solution Ă  la vengeance.
  • 2017-2019 - The Punisher (sĂ©rie tĂ©lĂ©visĂ©e) — Alors qu'il essaie de se faire oublier aprĂšs avoir massacrĂ© les derniers membres des gangs ayant participĂ© Ă  la fusillade qui a coĂ»tĂ© la vie Ă  sa famille, Frank Castle est approchĂ© par un pirate informatique qui affirme avoir des informations sur les vĂ©ritables responsables. Parmi les noms se trouve celui de Billy Russo, ancien compagnon d'armes de Castle en Afghanistan devenu dirigeant d'une sociĂ©tĂ© paramilitaire privĂ©e.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. ↑ Lors de ses premiĂšres apparitions dans les publications françaises des Ă©ditions Lug, le nom du personnage Ă©tait traduit. À la suite de la sortie du film Punisher de Mark Goldblatt en 1989, les traducteurs de Semic reprirent la dĂ©nomination d'origine.
  2. ↑ PubliĂ© en France dans Strange SpĂ©cial Origines no 250 (octobre 1990), Semic.

Références[modifier | modifier le code]

  1. ↑ a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar et as « EncyclopĂ©die - Punisher (le) (Castle) Â», marvel-world.com (consultĂ© le 19 juin 2018).
  2. ↑ « EncyclopĂ©die du Punisher Â», sur marvel.com (consultĂ© le 28 dĂ©cembre 2017)
  3. ↑ Dark Reign - The List - The Punisher #1
  4. ↑ (en) Punisher: The Tyger (en), collection « MAX Â» (fĂ©vrier 2006), Marvel Comics.
  5. ↑ « Punisher kills the Marvel Universe Â» sur le site www.bedetheque.com - consultĂ© le 13 fĂ©vrier 2015.
  6. ↑ The Punisher - la Fin, par Garth Ennis (scĂ©nario) et Richard Corben (dessin), traduction de Nicole Duclos, Marvel France, publiĂ© en France en 2005, (ISBN 2845384610).
  7. ↑ « Punisher - La Guerre pour Patrie Â», sur le site www.bedetheque.com - consultĂ© le 13 fĂ©vrier 2015.
  8. ↑ Fiche du film « Avengers Confidential : La Veuve Noire et Le Punisher Â» sur le site allocinĂ©.com - consultĂ© le 13 fĂ©vrier 2015.
  9. ↑ (en) « A better Punisher by Mike Pecci Â» (consultĂ© le 13 fĂ©vrier 2015)
  10. ↑ « "Punisher - The Dead Can’t Be Distracted" : le fan film interdit par Marvel Â», sur allocine.fr, (consultĂ© le 13 fĂ©vrier 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert O'Nale, « Punisher, The Â», dans M. Keith Booker (dir.), Encyclopedia of Comic Books and Graphic Novels, Santa Barbara, Grenwood, , xxii-xix-763 p. (ISBN 9780313357466), p. 489-491.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre, distribué sous license GFDL (liste des auteurs)
Pour accéder à la version originale de cet article ou pour participer à Wikipédia, il sous suffit de suivre ce lien
An article from Wikipedia, the free encyclopedia, distributed under GFDL (authors)
To view the original version of this article or to improve Wikipedia, just follow this link