SlĂĄine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Slaine)

SlĂĄine
Personnage de fiction apparaissant dans
2000 AD.

Alias SlĂĄine mac Roth
Origine Tír na nÓg[1]
EspĂšce Homme
Activité Guerrier barbare, roi des Celtes
Caractéristique Combattant accompli
Arme favorite Hache « mord-cervelle Â» (Brainbiter)
Pouvoirs spéciaux
  • Force et endurance accrues
  • MaĂźtre des « spasmes de distorsion Â» (berserker)[1]
Famille Celtes
Affiliation CĂșchulainn ; la Tribu de la DĂ©esse mĂšre (Earth Goddess)
Entourage Ukko le nain
Ennemi de Les seigneurs drunes, les dieux obscurs

Créé par Pat Mills
Angela Kincaid (en)
PremiĂšre apparition 2000 A.D. #330 (1983)
Éditeurs Drapeau du Royaume-Uni : IPC Media

Drapeau de la France : Zenda, GlĂ©nat, Soleil, Nickel

SlĂĄine est un personnage de bande dessinĂ©e crĂ©Ă© par le scĂ©nariste Pat Mills et illustrĂ© notamment par Angela Kincaid (en), Massimo Belardinelli et Mike McMahon. Le personnage de fiction apparaĂźt dans la sĂ©rie SlĂĄine, publiĂ©e depuis 1983 par le magazine britannique 2000 AD[1].

Depuis 1989, certaines des aventures du personnage sont regroupĂ©es en recueils (notamment illustrĂ©s par Simon Bisley) ; seuls ces albums ont Ă©tĂ© traduits en français.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tomes 1 à 4[modifier | modifier le code]

SlĂĄine est devenu le roi de sa tribu, mais les seigneurs drunes et les Fomors veulent envahir ses terres et celles des trois autres tribus encore libres. SlĂĄine dĂ©cide de rĂ©unir les quatre trĂ©sors de ces tribus : le chaudron d’abondance qui nourrit quiconque s'en approche (qu'il possĂšde dĂ©jĂ ), l’épĂ©e lunaire qui traverse tous les mĂ©taux, la lance de Lug assoiffĂ©e de sang, et la pierre du destin qui crie quand le vĂ©ritable dieu cornu se tient sur son sommet. Une fois rĂ©unis, ces trĂ©sors sont censĂ©s symboliser l'union des quatre tribus sous un mĂȘme chef, le haut roi ou Ard ri, avec la bĂ©nĂ©diction de la DĂ©esse. Ce chef devient alors le dieu cornu. SlĂĄine espĂšre que les tribus ainsi rĂ©unies sous ce chef vaincront les envahisseurs ; il espĂšre aussi ĂȘtre ce chef.

Il a encore un autre but en faisant cela : rĂ©tablir l’ñge d’or qui existait il y a 200 000 ans jusqu’à ce que Slough Feg devienne le dieu cornu et corrompe les valeurs de ce dieu. Cet Ăąge d'or Ă©tait celui de la DĂ©esse, le monde Ă©tait rĂ©gi par le dieu cornu et les sorciĂšres adoratrices de la DĂ©esse, et chacun vivait bien. Mais les tribus libres voyaient d’un mauvais Ɠil le dieu cornu : il est vĂ©nĂ©rĂ© par leurs ennemis, qui le perçoivent comme un dĂ©mon, alors qu’il est bĂ©nĂ©fique et que les drunes ont perverti son image.

Tomes 5 et 6[modifier | modifier le code]

SlĂĄine est envoyĂ© dans l'Ăźle de Bretagne du Ier siĂšcle apr. J.-C. par la DĂ©esse, pour aider la reine Boudicca Ă  vaincre l’envahisseur romain, secondĂ© par le dĂ©mon Elfric.

Tomes 7 et 8[modifier | modifier le code]

SlĂĄine est envoyĂ© dans l’Angleterre d’aprĂšs le rĂšgne de Guillaume le ConquĂ©rant par la DĂ©esse, pour aider les derniers paĂŻens d’Angleterre Ă  se dĂ©fendre contre des seigneurs et des ecclĂ©siastes vouant secrĂštement un culte Ă  un dieu obscur et ayant jurĂ© de faire souffrir atrocement tout le peuple de l’Angleterre, paĂŻens et chrĂ©tiens compris.

Tomes 9 et 10[modifier | modifier le code]

SlĂĄine est envoyĂ© par la DĂ©esse dans l'Ăźle de Bretagne au moment des invasions saxonnes. Il doit rassembler avant les Saxons les trĂ©sors de la Bretagne afin de redonner vie au roi Arthur (qui repose Ă  Avallon), pour que ce roi une fois revenu puisse rĂ©tablir la paix dans le royaume de Bretagne (et non pas pour chasser l’envahisseur). Les dieux de Cythraul (en) cherchent quant Ă  eux Ă  empĂȘcher le retour d’Arthur. Cette saga fait intervenir diffĂ©rents Ă©lĂ©ments du cycle arthurien, notamment les plus connus : Merlin l’enchanteur et la fĂ©e Morgane.

Tome 11[modifier | modifier le code]

SlĂĄine est envoyĂ© par la DĂ©esse en Écosse au treiziĂšme siĂšcle pour aider William Wallace Ă  repousser les Anglais. Comme dans tous les prĂ©cĂ©dents tomes, exceptĂ© les quatre premiers, les dieux obscurs ont quelque chose Ă  voir dedans.

La Gestes des Invasions[modifier | modifier le code]

D’autres albums sont sortis plus rĂ©cemment, s’écartant un peu de la trame de ceux exposĂ©s ci-dessus. Ils sont publiĂ©s en anglais par Rebellion, Ă  partir d’histoires parues dans 2000 AD, tout comme les albums prĂ©cĂ©dents. Ils sont publiĂ©s en français par les Ă©ditions Nickel. Le titre original de la sĂ©rie est The Books of Invasions, qui renvoie donc directement au Lebor GabĂĄla Érenn, le livre des invasions de l’Irlande.

L’histoire se dĂ©roule dans l’antique Irlande d’oĂč est issu SlĂĄine, pas longtemps aprĂšs la fin du tome 4. SlĂĄine est revenu Ă  cette Ă©poque aprĂšs ses pĂ©rĂ©grinations temporelles, sans doute par la volontĂ© de la DĂ©esse. Les Fomors ont asservis les Atlantes et avec leur aide, ils tentent de conquĂ©rir l’Irlande. Ils ont aussi tuĂ© Niam. SlĂĄine doit donc venger Niam et vaincre les Fomors. Il semblerait que des Égyptiens jouent un rĂŽle dans cette saga, en la personne de leur reine Scota et de sa suite (la reine Scota est une reine Ă©gyptienne de la mythologie celtique irlandaise). Dans cette saga, le dessinateur mĂȘle dessins, photos et images de synthĂšse.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • SlĂĄine (SlĂĄine mac Roth) : SlĂĄine est un nom revenant souvent dans la mythologie celtique irlandaise. Le premier haut-roi mythique de l’Irlande s’appelait SlĂĄine mac Dela ; ce nom peut se traduire par « la pleine bonne santĂ© Â». L'auteur s'est trĂšs largement inspirĂ© des hĂ©ros irlandais SlĂĄine mac Dela et CĂșchulainn pour crĂ©er le personnage. Par exemple, SlĂĄine et CĂșchulainn sont de grands guerriers et tous deux sont capables d'une furie meurtriĂšre, ou « spasme de furie Â».
    Slaine, Mac Roth de son nom, est le hĂ©ros, il appartient Ă  la plus haute caste de guerriers de sa tribu, il possĂšde une hache fĂ©tiche (mord-cervelle) qu’il utilise tout au long de ses aventures. À 16 ans, il entre dans la cabane oĂč est retenue captive la promise du roi (Niamh) et lui fait l’amour. Apprenant cela, le roi en prend ombrage et condamne SlĂĄine Ă  l’exil. Niamh considĂšre alors que SlĂĄine l’a abandonnĂ©e et lui en veut terriblement. De leur amour est nĂ© un fils, Kai. Au cours de cet exil il parcourt L’Europe de l’Ouest et dĂ©couvre les dangers qui menacent les tribus encore libres. Son exil est ponctuĂ© de moult pĂ©ripĂ©ties : il tue Ă  tour de bras, la DĂ©esse l’envoie en l’an 1014 aider les Irlandais Ă  vaincre les Vikings Ă  la bataille de Clontarf, il dĂ©livre une jeune fille nommĂ©e Medb qui allait ĂȘtre sacrifiĂ©e Ă  Crom Cruach, il rencontre un nain du nom d'Ukko[2], qui deviendra son faire valoir dans toutes ses aventures. Il dĂ©robe Ă  un seigneur drune le chaudron d’abondance qui nourrit quiconque s’en approche. AprĂšs six ans d’exil, il retourne dans sa tribu oĂč il devient roi, en grande partie grĂące au fait qu’il ramĂšne le chaudron d’abondance[3]. Tout comme SlĂĄine mac Dela sur ses frĂšres (autres rois de l'Irlande), Slaine Mac Roth en prenant le titre de « Dieu cornu Â» a autoritĂ© sur les autres chefs de tribu. On notera toutefois que Mac Roth est prĂ©sentĂ© comme Sessair (et non liĂ© aux Fir Bolg ou Nemediens comme Mac Dela). Le nom de cette tribu, composante des Tuatha DĂ© Danann fait rĂ©fĂ©rence au peuple des Cesair du Lebor GabĂĄla Érenn.
  • Ukko : Compagnon de Slaine, il est aussi le chroniqueur de sa saga. Perfide, pervers, cupide et idiot, il est pour autant un personnage incontournable de la saga originelle. PortĂ© sur les descriptions scabreuses et l'assimilation de la saga de Slaine Ă  une suite de boucherie et de violence sauvage, il incarne par son caractĂšre un aspect plus lĂ©ger et humoristique de l'histoire.
  • La DĂ©esse : Dana, ou Danu, la dĂ©esse mĂšre, la dĂ©esse Terre, la dĂ©esse de la guerre, elle se dĂ©cline en trois avatars : la vieille sorciĂšre, la femme mĂ»re et la jeune fille en fleur. Elle est l’incarnation de la fĂ©minitĂ© et de la fertilitĂ©, mais aussi de la nature destructrice. Elle a le pouvoir de faire rentrer les guerriers dans une fureur telle que leurs corps se dĂ©forment et deviennent grotesques mais trĂšs meurtriers. Slaine a le pouvoir d’en appeler Ă  la DĂ©esse pour rentrer dans un « spasme de furie Â», mais elle ne l'Ă©coute pas toujours. Elle est la clef de voĂ»te de la cosmogonie du monde de SlĂĄine.
  • Mebd Mahem  : Femme celte adoratrice de Slough Feg, elle est sauvĂ©e par Slaine bien malgrĂ© elle au dĂ©but de la saga, alors qu'elle devait ĂȘtre sacrifiĂ©e par le feu dans un gĂ©ant d'osier. Par ses talents de sorciĂšre et de sĂ©ductrice, elle sĂšme la zizanie au sein des tribus de la dĂ©esse afin de faciliter la tĂąche des seigneurs Drunes. Elle s'oppose constamment au projet de Slaine, considĂ©rant que l'Ăąge des sorciĂšres ne reviendra qu'avec la destruction de tout ce qu'ont construit les hommes.
  • Le dieu cornu : Cernunnos, le seigneur des bĂȘtes, est l’incarnation de la virilitĂ©. Est appelĂ© Ă  rĂ©gner celui qui possĂšde ses caractĂ©ristiques : c’est un homme, fort et en bonne santĂ©, il est raisonnable mais sait ĂȘtre meurtrier quand il le faut. Le dieu cornu porte des bois de cerfs et il est l’amant de la DĂ©esse, car il faut plaire Ă  la DĂ©esse pour pouvoir rĂ©gner sur elle, vu qu’elle est la Terre. L’homme devenu le dieu cornu s’oppose aux hĂ©ros du Soleil qui eux sont violents et bornĂ©s, qui rĂšgnent aussi mais dĂ©plaisent Ă  la DĂ©esse.
  • Cathbad : il est le druide dans la tribu de SlĂĄine. Il intronise et conseille les rois, c'est aussi lui qui met rituellement Ă  mort les rois Ă  la fin de leurs sept ans de rĂšgne. Personnage suspicieux et moralisateur, rappelant souvent Slaine Ă  l'ordre sur ses dĂ©cisions et leur conformitĂ© avec les traditions druidiques, il incarne la norme du monde, celle que Slaine veut faire disparaĂźtre, pour rĂ©tablir le royaume du plaisir et l'Ăąge des sorciĂšres.
  • Les seigneurs drunes et leur chef : ce sont eux les antagonistes de l'histoire. Leur chef est Slough Feg, le seigneur Ă©trange. Slough Feg fut le dernier dieu cornu en date, mais au lieu de se suicider au bout de sept ans et de laisser la place aux jeunes, il prĂ©fĂ©ra rester, et depuis maintenant 20 000 ans il se dĂ©compose et agit contre la DĂ©esse. Lui et ses seigneurs sont maintenant les anti-Cernunnos : ils vĂ©nĂšrent la mort, la destruction et la putrĂ©faction. Ils rĂšgnent sur la majeure partie de L’Europe de l’Ouest, et veulent conquĂ©rir les quatre tribus libres du nord, dont celle de Slaine, en Ériu (l’Irlande). Les Drunes reprĂ©sentent une variante de l'adoration de la dĂ©esse, comme les druides, mais d'une façon plus portĂ©e Ă  la souffrance et la destruction.
  • Fomors (dits aussi Fomoriens ou Fomoires) : peuple des dĂ©mons des mers, menĂ© par Balor au « Malƒil Â», ils rançonnent la tribu de SlĂĄine. Laids et difformes, ils vivent au nord d’Eriu, en Lochlan ; ils ont le sang froid, symbole de frigiditĂ©, en opposition aux Celtes qui ont eux le sang chaud. AlliĂ©s des Drunes, ils envahissent Tir Nan Og par le Nord tandis que les seigneurs Drunes montent vers le nord depuis Carnac.
  • Les dieux obscurs : encore d’autres antagonistes, vivant dans le monde de Cythraul, ils se nourrissent de la souffrance des humains.
  • Crom Cruach : le ver du temps, alliĂ© des dieux obscurs, dans les combats et les sacrifices mauvais (car mĂȘme les « gentils Â» font des sacrifices, comme celui de leur roi au bout de sept ans, ou celui du dernier arrivĂ© sur le champ de bataille). Il absorbe les Ăąmes des dĂ©funts et les emmĂšne Ă  Cythraul.
  • Les Vikings : ils sont semblables aux Celtes mais leurs dieux sont diffĂ©rents, ils vivent plus au nord et sont leurs ennemis. Totalement absents du cycle original de Slaine, celui du Dieu cornu.

Lieux[modifier | modifier le code]

Toile de fond[modifier | modifier le code]

L'action se dĂ©roule initialement en Europe de l'Ouest, plus particuliĂšrement dans une Irlande d'il y a 12 000 ans totalement revue et corrigĂ©e par l’auteur. Le scĂ©nariste Pat Mills utilise des Ă©lĂ©ments de la mythologie celtique comme influence principale et d'autres (telles que la mythologie nordique) comme influences secondaires ; ainsi que des Ă©vĂ©nements historiques, prĂ©historiques et climatiques avĂ©rĂ©s pour construire le monde dans lequel se dĂ©roule l’action. On peut toutefois noter qu'il adapte les mythes celtes, notamment en les interprĂ©tant au travers du prisme d'un christianisme du Moyen Âge, mais seulement dans le but de les modeler pour les intĂ©grer Ă  son rĂ©cit : son univers est paĂŻen et non moralisateur.

Tír na nÓg[modifier | modifier le code]

LittĂ©ralement « la terre des jeunes Â», TĂ­r na nÓg est le monde dans lequel vit SlĂĄine, c’est l’Europe de l’Ouest avant la fonte des glaces de la derniĂšre glaciation, l’Irlande et la Grande-Bretagne Ă©taient donc rattachĂ©es au continent par de la toundra. Ce monde s’appelle terre des jeunes car on n’y vit pas vieux. Dans la mythologie celtique, c'est l’un des noms du « sidh Â».

Les El mondes[modifier | modifier le code]

C’est juste l’Au-delĂ , on y trouve Cythraul, la DĂ©esse, les limbes par lesquelles transitent les morts. On peut y accĂ©der en entrant dans le chaudron d’abondance.

Auteurs[modifier | modifier le code]

Les aventures de SlĂĄine ont Ă©tĂ© dessinĂ©es par diffĂ©rents auteurs tels qu’Angela Kincaid (la premiĂšre femme de Pat Mills), Mike McMahon, Massimo Belardinelli, Glenn Fabry, Simon Bisley, Clint Langley, Greg Staples, Dermot Power, ou encore Nick Percival. Pat Mills en est le scĂ©nariste attitrĂ© depuis l'origine.

La particularité des albums traduits est qu'ils sont en couleurs directes.

Albums[modifier | modifier le code]

Version française[modifier | modifier le code]

RĂ©Ă©ditions
  • Le Dieu cornu () : intĂ©grale des tomes 1 Ă  4
  • Tueur de dĂ©mon () : intĂ©grale des tomes 5 Ă  7

Gestes des invasions[modifier | modifier le code]

Cette série dérivée est écrite par Pat Mills et dessinée par Clint Langley.

Éditeurs[modifier | modifier le code]

  • IPC Media : version originale (Royaume-Uni)
  • Zenda : tomes 1 Ă  4 (premiĂšre Ă©dition des tomes 1 Ă  4)
  • GlĂ©nat (collection « Zenda Â») : tomes 1 Ă  7 (premiĂšre Ă©dition des tomes 5 Ă  7)
  • Soleil : tomes 8 Ă  11 (premiĂšre Ă©dition des tomes 8 Ă  11)
  • Nickel : Geste des invasions tomes 1 Ă  3 (premiĂšre Ă©dition des tomes 1 3)
  • Nickel : intĂ©grales

ProblÚmes de traduction[modifier | modifier le code]

La version originale de Slåine est en anglais. Que ce soit en bande dessinée ou au cinéma, la traduction pose parfois problÚme. En voici quelques exemples.

Le troisiĂšme tome, King of Kings, a Ă©tĂ© traduit en français par Le Roi des Celtes. Le titre anglais renvoie au concept rĂ©pandu de « roi des rois Â», que l'on retrouve notamment chez les HĂ©breux, les Perses, les Indiens, etc. Le roi des rois se distingue des autres du fait qu'il est plus puissant, qu'il a un territoire plus vaste et qu'il est sĂ»r d'ĂȘtre lĂ©gitime. Or Le Roi des Celtes ne renvoie Ă  rien, d'autant que dans l'album SlĂĄine n'est pas le roi des Celtes, mais de quatre tribus celtes.

L'avant-derniĂšre saga se nomme Le TrĂ©sor des Anglais, ce qui est une erreur de traduction ; le titre original Ă©tant Treasures of Britain, il aurait donc fallu traduire Le TrĂ©sor des Bretons ou des Britons. Les Anglais Ă©taient en l'occurrence les envahisseurs. Historiquement vers le VIe siĂšcle, les tribus germaniques saxonnes, angles et jutes ont envahi l'Ăźle de Bretagne, et c'est sur ce fait que s'est construite la lĂ©gende du roi Arthur.

La hache fĂ©tiche de SlĂĄine le suit dans toutes ses aventures. Quand il l'utilise, il annonce souvent : « kiss my axe Â», ce qui signifie « embrasse ma hache Â», un jeu de mot avec « kiss my ass Â» (litt. « embrasse mon cul Â»). En français, l'expression est traduite par « suce ma hache Â», ce qui fait disparaĂźtre le jeu de mot mais renforce l'aspect phallique de l'arme.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Un roman de Steven Savile, Slåine: the Exile, est paru chez Black Flame en 2006, une adaptation en français est parue aux éditions Eclipse en avril 2011.

En 1986, Pat Mills lance sous la houlette de 2000 AD un magazine d'histoire dont vous ĂȘtes le hĂ©ros, Dice Man, dont il sera le scĂ©nariste pour pratiquement toutes les histoires. SlĂĄine aura droit Ă  3 histoires durant les 5 numĂ©ros qu'a durĂ© le magazine. Deux de ces histoires ont Ă©tĂ© traduites en français dans le magazine consacrĂ© aux jeux de rĂŽle, Chroniques d’Outre-monde :

  • Vous ĂȘtes SlĂĄine dans le Chaudron de sang, avec David Lloyd, dans Chroniques d’Outre-monde no 1 (1986)
  • Vous ĂȘtes SlĂĄine dans le Cadavre du dragon, avec Nik Williams, dans Chroniques d’Outre-monde no 4 (1987)

La premiÚre histoire a été de nouveau traduite et publiée par Nickel dans le recueil Tueur de Démon (2011).

Jeux de rÎle[modifier | modifier le code]

SlĂĄine a aussi donnĂ© naissance Ă  deux jeux de rĂŽle chez Mongoose Publishing. L'un est basĂ© sur les rĂšgles du systĂšme D20, l'autre sur celles de RuneQuest II Édition OGL. Le second est la transposition du premier dans des nouvelles rĂšgles. La version du systĂšme D20 n'est plus Ă©ditĂ©e.

Tous les deux sont basĂ©s sur l'histoire et le monde de SlĂĄine, mais Pat Mills n’est l’auteur d'aucun des deux.

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Slåine est un jeu d'aventure graphique développé par Martech Games et édité par Creative Reality sur ZX Spectrum, Commodore 64 et Amstrad CPC en 1987. C'est une adaptation du comics Slåine[4],[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ↑ a b et c Valentin Paquot, « La case BD : Slaine ou le plus punk des barbares Â», sur Le Figaro.fr, .
  2. ↑ Dans la mythologie finnoise, Ukko est le dieu du tonnerre.
  3. ↑ Toute cette partie de l'histoire est inĂ©dite en France, par contre un rĂ©sumĂ© est fait en exergue du premier album.
  4. ↑ (en) « Slaine Â», Computer and Video Games, no 75,‎ , p. 30 (lire en ligne).
  5. ↑ (en) « Slaine Â», Crash, no 48,‎ , p. 161 (lire en ligne).
  6. ↑ (en) « Slaine Â», Zzap!64, no 35,‎ , p. 20 (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre, distribué sous license GFDL (liste des auteurs)
Pour accéder à la version originale de cet article ou pour participer à Wikipédia, il sous suffit de suivre ce lien
An article from Wikipedia, the free encyclopedia, distributed under GFDL (authors)
To view the original version of this article or to improve Wikipedia, just follow this link

Comics VF L'encyclopédie des comics en version française
Comics VF Need You
Comics VF
Présentation
Statistiques
Contributions
Articles
VF en cours
Par titre
Par éditeur
Nouveautés VF
Toutes les VF
Par titre
Par éditeur
Index des éditeurs
Cover galleries
VO
Par titre / Par éditeur
Par auteurs
Index des éditeurs
Cover galleries
Rechercher avec Google

Web CVF

Contacts
Index H. Drake
Scans M. Racaud
J'aide CVF

Nos autres sites

Music VF.com

Rock VF.com

Music VF.fr
Comics VF
© 1998-2006 Howard Drake & Michel Racaud